Dimanche 9 janvier 2011. Dimanche après la Théophanie, Ton 8, rés. : 11. Mémoire du saint et victorieux martyr Polyeucte, ainsi que de saint Pierre de Sébaste.

Publié le par Père Jean-Pierre

Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale-325

Site : www.mitropolia.eu

 

D o y e n n é  O r t h o d o x e  R o u m a i n  d e  F r a n c e

                                     Union Diocésaine Orthodoxe : Association cultuelle n°3/07320

1, boulevard du Général Leclerc 91470 Limours Tél : 01 64 91 59 24. F : 01 64 91 26 83.

Doyen : a.p. (protoiereu) Marc-Antoine Costa de Beauregard

Tél : 01 39 69 73 81 et 06 60 20 41 64 ; courriel : marcantoine.costa@neuf.fr

 

 

 

 

Dimanche 9 janvier 2011. Dimanche après la Théophanie, Ton 8, rés. : 11.

Mémoire du saint et victorieux martyr Polyeucte, ainsi que de saint Pierre de Sébaste.

 

On peut reprendre les antiennes de la Fête, ou bien Typiques et Béatitudes avec des versets de l’ode 6 du canon de la Fête

 

Tropaire de la Résurrection, t. 8 : Du Ciel Tu descendis, ô Dieu de miséricorde ;+ trois jours dans le tombeau Tu souffris de demeurer pour nous délivrer de nos péchés ;/ notre Vie et notre Résurrection, Seigneur, gloire à toi !//

 

Tropar, glasul 8: Dintru înălţime Te-ai pogorât, Milostive; îngropare ai luat de trei zile, ca să ne slobozeşti pe noi din patimi. Cela ce eşti Viaţa şi Învierea noastră, Doamne, slavă Ţie!

 

Tropaire du baptême du Christ (Epiphanie, ou Théophanie), t. 1 : Pendant ton baptême dans le Jourdain, ô Christ, / fut manifesté l’adoration due à la Trinité.// Car la voix du Père te rendit témoignage en te nommant le Fils bien aimé, + et l’Esprit, sous forme de colombe, / confirmait la vérité de cette parole.// Christ Dieu qui es apparu et qui as illuminé le monde, / gloire à toi !// Gloire…

 

Kondakion de la Résurrection, t. 8 : Ressuscité du tombeau, / Tu as éveillé les morts et ressuscité Adam ; // Eve danse de joie en ta Résurrection+ et les confins de la terre/ célèbrent ton éveil d’entre les morts, ô Dieu de miséricorde !//  Et maintenant…

 

Condacul, glas 8 : Înviind din mormânt, pe cei morti i-ai ridicat si pe Adam l-ai înviat ; Eva dàntuieste întru Învierea Ta, si marginile lumii pràznuiesc întru scularea Ta cea din morti, mult-Milostive !

 

Kondakion de la Théophanie, t. 4 : En ce jour de l’Epiphanie+ l’univers a vu ta gloire, / car, Seigneur, Tu t’es manifesté et sur nous resplendit ta lumière.// C’est pourquoi en pleine connaissance/ nous te chantons : « Tu es venu et t’es manifesté, Lumière inaccessible ! »//

 

Prokimenon de l’après-fête, t. 1 : Que ta miséricorde, Seigneur, vienne sur nous, / comme nous avons mis en toi notre espérance !// V : Exultez, les justes, dans le Seigneur ; aux hommes droits convient la louange (ps.32, 22 et 1)!

 

Epître du dimanche après la Théophanie: Ephésiens 4, 7-13

Frères, chacun de nous a reçu un don particulier, conformément à ce que le Christ a donné. Comme le déclare l’Ecriture: „Quand Il est monté sur les hauteurs, Il a emmené des prisonniers avec lui; Il a fait des dons aux hommes”. Or, que veut dire „Il est monté”? Cela veut dire qu’Il est d’abord descendu dans les régions les plus profondes de la terre. Celui qui est descendu est le même que Celui qui est monté au plus haut des cieux afin de combler tout l’univers. C’est lui qui a fait des dons particuliers aux humains: Il a donné aux uns d’être apôtres, à d’autres d’être prophètes, à d’autres encore d’être évangélistes, pasteurs ou enseignants. Il a agi ainsi pour préparer les membres du peuple de Dieu à accomplir la tâche du service chrétien, pour faire progresser le Corps du Christ dans la foi. De cette façon, nous parviendrons tous ensemble à l’unité de notre foi et de notre connaissance du Fils de Dieu; nous deviendrons des adultes dont le développement atteindra à la stature parfaite du Christ.

 

Alléluia du dimanche après la Théophanie (après-fête), t. 5: Tes miséricordes, Seigneur, éternellement je les chanterai ; de génération en génération ma bouche annoncera ta vérité. V : car Tu as dit : « la miséricorde est un édifice éternel. » Dans les cieux est préparée ta vérité (ps.88, 2 et 3).

 

Evangile du dimanche après la Théophanie: Matthieu 4, 12-17

En ce temps-là, quand Jésus apprit que Jean avait été mis en prison, Il s’en alla en Galilée. Il ne resta pas à Nazareth, mais alla demeurer à Capernaüm, ville située au bord du lac de Galilée, dans la région de Zabulon et de Nephtali. Il en fut ainsi afin que se réalisent les paroles du prophète Isaïe qui dit: „Région de Zabulon, région de Nephtali, en direction de la mer, de l’autre côté du Jourdain, Galilée qu’habitent les non Juifs! Le peuple qui vit dans la nuit verra une grande lumière! Pour ceux qui vivent dans le sombre pays de la mort, la lumière apparaîtra!” Dès ce moment, Jésus se mit à prêcher en disant: „Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche!”

 

În vremea aceea, Iisus, auzind cà Ioan a fost întemnitat, a plecat în Galileea. Si pàràsind Nazaretul, a venit de a locuit în Capernaum, lângà mare, în hotarele lui Zabulon si Neftalim, ca sà împlineascà ce s-a zis prin Isaia proorocul care zice : « Pàmântul lui Zabulon si pàmântul lui Neftalim spre mare, dincolo de Iordan, Galileea neamurilor ! Poporul care stàtea în întuneric a vàzut luminà mare si celor ce sedeau în latura si umbra mortii luminà le-a ràsàrit ». De atunci a început Iisus sà propovàduiascà si sà spunà : « Pocàiti-và, càci s-a apropiat împàràtia cerurilor ».

 

Mégalynaire en ton 2 : Magnifie, ô mon âme, celui qui a reçu du Précurseur le baptême ! Merveille qui dépasse tout esprit, ton enfantement, Epouse immaculée ! Par toi, Mère bénie, ayant trouvé le salut, nous t’offrons un chant d’action de grâce mérité, et comme Bienfaitrice nous t’acclamons !

 

Koinonikon du dimanche (Louez le Seigneur…)

 

Catéchèse : homélie sur la soumission à la volonté de Dieu (saint Nicolas de Jitcha, Prologue d’Ohrid, Paris, 2009, p.35).

Heureux Jean le Baptiste, car il accomplit l’Evangile avant l’Evangile. Retiré dans le désert, il se confia entièrement à la volonté de Dieu, corps et âme. Et la volonté de Dieu se réalisa sur la terre de son corps comme dans le ciel de son âme. Ni la faim, ni les bêtes sauvages, ne blessèrent son corps tout au long des nombreuses années dans le désert, ni le désespoir ne blessa son âme en raison de la solitude, ni l’orgueil en raison des visions célestes. Il ne demanda aux hommes ni nourriture ni savoir. Dieu lui donna tout ce qui lui était nécessaire, car il s’était entièrement soumis à la volonté de Dieu.

 

Il n’orienta davantage ses pas ni dans le désert ni hors du désert. Un invisible timon d’en-haut dirigeait sa vie. Car quand il dut sortir du désert et partir à la rencontre du Seigneur, il est dit : « La parole de Dieu fut adressée à Jean » (Lc 3, 2). Comme un nouveau-né innocent, Jean parlait de sa fréquentation des puissances célestes avec simplicité : « Et moi je ne le connaissais pas (c’est-à-dire le Christ) ; mais Celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, Celui-là m’avait dit : ‘Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est Lui qui baptise dans l’Esprit saint.’ Et moi, j’ai vu et je témoigne que Celui-ci est le Fils de Dieu » (Jn 1, 33-34). Avec quelle douceur et quelle simplicité il parlait des choses célestes ! Et comme il était redoutable, tel un lion, quand il parlait contre l’injustice des hommes, contre Hérode et Hérodiade ! L’agneau et le lion vivaient en lui ensemble. Le ciel lui était familier comme la mère est familière à l’enfant. Et la volonté de Dieu lui était aussi accessible et claire qu’elle l’est aux anges dans les cieux.

 

Seigneur très sage, guide aussi notre vie de pécheurs dans le désert de cette vie selon ta volonté, comme Tu a guidé la vie de saint Jean le Baptiste. A toi la gloire et la louange dans les siècles : Amen !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article