Arrestation d'un rabbin israélien soupçonné de racisme anti-goys

Publié le par Père Jean-Pierre

 


19/08/2010 10:36 LA CROIX
JERUSALEM, 19 août 2010 (AFP) - Arrestation d'un rabbin israélien soupçonné de racisme anti-goys (radio)

Un rabbin colon auteur d'un livre justifiant le meurtre, dans certaines circonstances, de goys (non juifs), y compris des enfants, a été arrêté jeudi par la police israélienne, a annoncé la radio militaire.

Ce rabbin, Yossef Elitzur, résidant dans la colonie d'Yitzhar dans le nord de la Cisjordanie et co-auteur d'un ouvrage intitulé "La Torah du roi", est soupçonné d'incitation au haine raciale et à la violence.

Dans cet ouvrage publié au début de l'année, les rabbins Elitzur et Yitzhak Shapira affirment que les non-juifs ne sont pas, "par nature, sujets à la compassion" et que les attaquer "peut freiner leurs inclinations malignes", selon des extraits publiés par le quotidien Haaretz.

Les deux auteurs estiment également qu'il peut être licite de tuer les bébés et les enfants des "ennemis d'Israël car il est clair qu'ils nous porteront préjudice lorsqu'ils auront grandi".

"Partout où l'influence de goys constitue une menace pour la vie d'Israël, il est permis de les tuer, même s'il s'agit des Justes parmi les nations", soulignent ces rabbins en faisant allusion à ceux qui ont sauvé des juifs durant la Deuxième Guerre mondiale.

L'ouvrage a été publié avec l'imprimatur de deux autres rabbins plus connus, Dov Lior et Yaakov Yossef, fils du rabbin Ovadia Yossef, fondateur et chef spirituel du Shass, un parti ultra-orthodoxe représenté au gouvernement. Ces deux rabbins ont refusé de répondre à une convocation de la police qui voulait leur demander des explications.

Mercredi soir, plusieurs dizaines de rabbins, d'éducateurs et d'activistes d'extrême droite se sont réunis à Jérusalem pour les soutenir dans leur refus de voir "l'Etat se mêler de Torah".

De nombreux rabbins appartenant à d'autres courants du judaïsme ont toutefois critiqué les thèses développées dans "La Torah du roi" dans les médias en estimant qu'elles contredisaient les enseignements du judaïsme et pourraient justifier des assassinats de Palestiniens.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article