Trafic/organes: le patriarche serbe fustige le "silence" de la communauté internationale

Publié le par Père Jean-Pierre

05/01/2011 16:42 LA CROIX 
BELGRADE, 5 jan 2011 (AFP) - Trafic/organes: le patriarche serbe fustige le "silence" de la communauté internationale

Le patriarche de l'Eglise orthodoxe serbe a fustigé mercredi la communauté internationale pour son "silence complice" dans l'affaire d'un trafic d'organes présumé sur des prisonniers serbes pendant et après le conflit de 1998-1999 au Kosovo.

Ce trafic a constitué l'un des "exemples les plus sérieux de violation des droits" du peuple serbe au Kosovo, a souligné le patriarche Irinej, dans son message de Noël publié sur le site internet de l'Eglise.

L'église orthodoxe serbe célèbre le réveillon de Noël le soir du 6 janvier, selon l'ancien calendrier julien.

"Le crime terrible du trafic d'organes perpétré sur des victimes serbes innocentes (...) s'est produit dans un silence glacial -- fait d'indifférence et dans bien des cas complice -- des représentants de la communauté internationale", a estimé le patriarche.

Dans un rapport rendu public à la mi-décembre, Dick Marty, du Conseil de l'Europe, met en cause un groupe de responsables de l'Armée de libération du Kosovo (UCK), la guérilla indépendantiste kosovare albanaise, dans un trafic d'organes présumé effectué sur des prisonniers serbes en territoire albanais, pendant et après le conflit au Kosovo.

Hashim Thaçi, l'actuel Premier ministre kosovar, faisait partie de ce groupe de l'UCK, identifié comme celui de la "Drenica", selon M. Marty.

Le Premier ministre kosovar a rejeté avec force les accusations de M. Marty à son encontre.

L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe est appelée à se prononcer fin janvier sur le rapport de M. Marty.

Le Kosovo a proclamé son indépendance de la Serbie en 2008. Cette indépendance a été reconnue par 72 pays à ce jour, dont les Etats-Unis et 22 des 27 pays de l'Union européenne.

Les autorités serbes ont déclaré qu'elles ne reconnaîtraient jamais la proclamation d'indépendance du Kosovo, dont le territoire est considéré par les Serbes comme le berceau de leur Histoire.

Le siège de l'Eglise orthodoxe serbe est situé à Pec, au Kosovo, où se trouvent aussi de nombreux monastères.

Commenter cet article