textes pour la liturgie du samedi 01 janvier 2011

Publié le par Père Jean-Pierre

Textes du jour

samedi 01 janvier 2011
Vêpres (Circoncision) : 
1) 1ère lecture composée  ; 
2) Pr VIII, 22-30 ; 
3) Pr X,31-XI,12 (us. slave) , 2ème lecture composée  (us. grec).
Matines : Jn X,9-16.
Liturgie de Saint Basile :
- Samedi avant la Théophanie : 1Tm III,14-IV,5 ; Mt III,1-11.
- Circoncision : Col II,8-12 ; Lc II,20-21,40-52. 
- Saint Basile : Hb VII,26-VIII,2 ; Lc VI,17-23.

Nota : 
1ère lecture composée : Gn XVll,1-7,9-12,14.
2ème lecture composée : Pr X,31-32,XI,4,7,19,XIII,2,9,VIII,17,XV,2,XIV,33,XXII,11 ; Ec VIII,1 ; Sa VI,13,12,14-16,VII,30,VIII,2-4,7-9,17-18,21,IX,1-5,10-11,14.
L'octoèque est supprimé en semaine depuis l'avant-fête de la Nativité jusqu'à la clôture de la Théophanie.
Période festive de la Nativité à la paramonie de la Théophanie.

textes pour la liturgie du samedi 01 janvier 2011

Antiennes habituelles ou antiennes de la fête (là où c'est l'usage) : 

1ère Antienne
V. Acclamez Dieu, tous les habitants de la terre, chantez à la gloire de son nom, rendez-lui honneur et louange.
  Par les prières de la Mère de Dieu, ô Sauveur, sauve-nous.
V. Chantez-lui des psaumes et des cantiques, racontez toutes ses merveilles.
  Par les prières…
V. Dites à Dieu : Que tes ceuvres sont admirables, si grande est ta puissance que tes ennemis te glorifient.
  Par les prières…
Gloire… et maintenant…
  Par les prières…

2ème Antienne
V. Que les cieux se réjouissent, que la terre soit dans l'allégresse.
  Sauve-nous, ô Fils de Dieu, toi qui es circoncis en ta chair, nous qui te chantons : alleluia.
V. Chantez à notre Dieu, psalmodiez pour son nom, frayez le chemin à celui qui monte au-dessus du couchant.
  Sauve-nous…
V. De Sion resplendit l'éclat de sa beauté, Dieu viendra se manifester, notre Dieu ne va pas garder le silence.
  Sauve-nous…
V. Notre Dieu est au ciel et sur la terre, tout ce qui lui plaît, il l'accomplit. 
  Sauve-nous…
Gloire… 
Et maintenant… Fils unique et Verbe de Dieu qui es immortel.

3ème Antienne
Le lecteur lit les versets et le chœur chante le tropaire
V. Ta miséricorde, Seigneur, à jamais je la chante.
  Tropaire, ton 1
Sans changement tu assumas l'humaine condition, / étant Dieu par nature, Seigneur compatissant ; / pour accomplir le précepte de la Loi, / tu as voulu subir la circoncision de la chair / afin de dissiper les ténèbres et d'arracher le voile où s'enveloppent nos passions. / Gloire à ton immense bonté, / gloire à ta miséricorde, ô Verbe de Dieu, // gloire à l'ineffable tendresse qui t'a fait descendre jusqu'à nous.
V. D'âge en âge ma bouche annonce ta fidélité.
  Tropaire
V. Tu aimes la justice, tu détestes l'iniquité.
  Tropaire

Petite entrée : 
Venez, adorons et prosternons-nous devant le Christ. Sauve-nous, ô Fils de Dieu, toi qui as été circoncis en ta chair, nous qui te chantons : alleluia.

Tropaire, ton 1 de la Circoncision
Sans changement tu assumas l'humaine condition, / étant Dieu par nature, Seigneur compatissant ; / pour accomplir le précepte de la Loi, / tu as voulu subir la circoncision de la chair / afin de dissiper les ténèbres et d'arracher le voile où s'enveloppent nos passions. / Gloire à ton immense bonté, / gloire à ta miséricorde, ô Verbe de Dieu, // gloire à l'ineffable tendresse qui t'a fait descendre jusqu'à nous.
Tropaire, ton 1 St Basile 
Par toute la terre, a retenti ton message ô Saint Basile / l'univers a reçu les paroles de ton enseignement / tu as expliqué la nature des êtres/ et redressé les usages des hommes / sacerdoce royal et vénérable // prie le Christ Dieu de sauver nos âmes. 
Gloire… 
Kondakion, ton 4 St Basile 
Tu es apparu, fondement inébranlable de l'Eglise / vénérable Basile / frappant les hommes par ton enseignement / tu leur a révélé sans tromperie // la grâce du seigneur. 
Et maintenant… 
Kondakion, ton 3 de la Circoncision
Le Seigneur de l'univers daigne subir la circoncision et retranche, dans sa bonté, les fautes qui couvraient l'humanité; en ce jour il donne au monde le salut. Au plus haut des cieux se réjouit le pontife du Créateur, l'initiateur des divins mystères, saint Basile le Grand, qui porte la lumière du Christ notre Dieu.

Circoncision : 
Prokimenon, ton 6 (Ps. 27, 9 et 1) 
Seigneur, sauve ton peuple, et bénis ton héritage. 
V. Vers toi, Seigneur, j'appelle : mon Dieu, ne sois pas sourd envers moi. 
Autre prokimenon, ton 4 : Ma bouche fera entendre la sagesse, / et les méditations de mon cœur, l'intelligence. (Ps. 48,4)  St Basile

Lecture de l'épître du saint apôtre Paul aux Colossiens
(Circoncision) (Cl II,8-12)
Frères, prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair : ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts. 
(St Basile) (Hb VII,26-VIII,2)
Frères, il nous convenait, en effet, d'avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, -car ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même. En effet, la loi établit souverains sacrificateurs des hommes sujets à la faiblesse ; mais la parole du serment qui a été fait après la loi établit le Fils, qui est parfait pour l'éternité. Le point capital de ce qui vient d'être dit, c'est que nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s'est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux, comme ministre du sanctuaire et du véritable tabernacle, qui a été dressé par le Seigneur et non par un homme.

Lecture de l'Évangile selon Saint Luc
(Circoncision) (Lc II,20-21,40-52)
Après avoir vu Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche, les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé. Le huitième jour, auquel l'enfant devait être circoncis, étant arrivé, on lui donna le nom de Jésus, nom qu'avait indiqué l'ange avant qu'il fût conçu dans le sein de sa mère. Or, l'enfant croissait et se fortifiait. Il était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque. Lorsqu'il fut âgé de douze ans, ils y montèrent, selon la coutume de la fête. Puis, quand les jours furent écoulés, et qu'ils s'en retournèrent, l'enfant Jésus resta à Jérusalem. Son père et sa mère ne s'en aperçurent pas. Croyant qu'il était avec leurs compagnons de voyage, ils firent une journée de chemin, et le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances. Mais, ne l'ayant pas trouvé, ils retournèrent à Jérusalem pour le chercher. Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant. Tous ceux qui l'entendaient étaient frappés de son intelligence et de ses réponses. Quand ses parents le virent, ils furent saisis d'étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? Voici, ton père et moi, nous te cherchions avec angoisse. » Il leur dit : « Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père ? » Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait. Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait toutes ces choses dans son coeur. Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes. 
(St Basile)  (Lc VI,17-23)
En ce temps-là, Jésus descendit avec eux, et s'arrêta sur un plateau, où se trouvaient une foule de ses disciples et une multitude du peuple de toute la Judée, de Jérusalem, et de la contrée maritime de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus pour l'entendre, et pour être guéris de leurs maladies. Ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs étaient guéris. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu'une force sortait de lui et les guérissait tous. Alors Jésus, levant les yeux sur ses disciples, dit :
« Heureux vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous !
Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés !
Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie !
Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu'on vous chassera, vous outragera, et qu'on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l'homme !
Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel ; car c'est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. » 


À la place de « Il est digne… » 

Ô pleine de grâce, en Toi se réjouit toute la création, l'assemblée des anges et le genre humain ; tu es le temple sanctifié, le paradis véritable, la gloire virginale ; c'est en toi que Dieu a pris chair, et s'est fait petit enfant, Lui notre Dieu d'avant les siècles ; de tes entrailles il a fait un trône, et il a rendu ton sein plus vaste que les cieux. Ô pleine de grâce, en toi se réjouit toute la création. Gloire à toi ! 

Verset de communion : 
Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Ps. 148,1) Circoncision
Mémoire éternelle à l'homme qui est juste, il ne craindra pas les rumeurs du mal. (Ps. 111,6-7)  St Basile
Alleluia, alleluia, alleluia.

Commenter cet article