Saint Païssy Velitchkovsky: Le Parchemin/ Six Chapitres sur la Prière Mentale (XI)

Publié le par Père Jean-Pierre

http://www.orthodoxologie.blogspot.com/

Saint Païssy Velitchkovsky: Le Parchemin/ Six Chapitres sur la Prière Mentale (XI)


CHAPITRE IV
Quelle préparation est nécessaire pour ceux qui désirent entreprendre ce travail divin.
De même que cette divine prière est plus grande que tout autre labeur monastique et qu'elle est selon les Saints Pères, le pinacle des travaux de purification, la source des vertus, le plus raffiné et le plus invisible des labeurs dans les profondeurs du coeur,  de même l'Ennemi invisible de notre salut, déploie contre elle les filets invisibles les plus raffinés de ses déceptions et imaginations diverses, qui sont difficilement compréhensibles pour l'esprit humain. 
De ce fait, celui qui est zélé pour apprendre ce labeur divin doit, selon saint Siméon le Nouveau Théologien, se donner corps et âme en obédience selon la divine Ecriture ; c'est-à-dire se donner en  coupant totalement sa volonté propre et sa propre compréhension, à un homme qui craint Dieu, un gardien fervent de Ses Divins Commandements et expérimenté dans ce divin labeur, à quelqu'un qui peut, selon les écrits des Saints Pères, montrer à celui qui se soumet à lui un chemin droit vers le salut, le chemin de l'activité mentale de la prière, accomplie secrètement par l'intellect dans le coeur. Ceci est essentiel afin que, au moyen de l'obédience véritable suivant la raison, il puisse devenir libre de tous les bruits et de tous les soins et attachements du monde et du corps. Et comment quelqu'un pourrait-il ne pas être libre, s'il a placé tout souci pour son âme et son corps en Dieu, et après Dieu en son père spirituel ? Par l'humilité qui est née de l'obédience, selon le témoignage de Saint Jean Climaque et de beaucoup d'autres Saints Pères, il peut échapper à toutes les déceptions et à tous les filets du démon, Paisiblement, calmement, sans mal, et il peut constamment, s'adonner à ce labeur de l'oraison hésychaste, avec une grande prospérité de l'âme.
Et si quelqu'un s'est mis sous obédience, mais n'a pas trouvé en son père spirituel, un instructeur très profond et expérimenté, pour cette divine prière mentale (en ce moment hélas, - ce qui est triste à pleurer - les instructeurs expérimentés disparaissent complètement) - il ne doit pas sombrer dans le découragement à cause de cela; mais en restant sous la véritable obédience, selon les commandements de Dieu (et non pas par sa propre volonté et séparé des autres sans obédience - car l'erreur suit cela ordinairement) et ayant placé toute son espérance en Dieu, qu'il se soumette, en plus de la soumission à son père et pour remplacer un instructeur véritable, en amour et en foi, aux instructions de nos Saints Pères, qui ont énoncé en détail l'enseignement de cette divine activité d'après l'illumination de la divine Grâce. A cette source qu'il prenne des instructions concernant cette prière. En tout cas, la grâce de Dieu, par les prières des Saints Pères, l'aidera et l'éclairera pour que sans doute aucun, il puisse apprendre ce divin labeur.
 
Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après 
THE SCROLL 
Containing 
SIX CHAPTERS ON MENTAL PRAYER
By Our Father of Blessed Memory [saint] 
STARETZ PAISIUS VELITCHKOVSKY
Orthodox Word
Saint Herman of Alaska Brotherhood,
Platina,
California, USA
1972
*
(Gravure de saint Païssy: 
Dominique Aymonier-Lopez)

Commenter cet article