Saint Païssy Velitchkovsky: Le Parchemin/ Six Chapitres sur la Prière Mentale (X

Publié le par Père Jean-Pierre

http://www.orthodoxologie.blogspot.com/
Saint Païssy Velitchkovsky: Le Parchemin/ Six Chapitres sur la Prière Mentale (X)

CHAPITRE III
Cette sainte prière du cœur est un art spirituel.
Il faut savoir que nos divins Pères appelaient cette activité sacrée de la prière mentale un art. Saint Jean Climaque dans son 27ème degré sur le Silence (27 : 21-23), enseignant le mystère de cette prière mentale dit : "Si vous avez bien étudié cet art, vous ne pouvez ignorer ce dont je parle. Assis en un lieu élevé, observez, si seulement vous en êtes capables, et alors vous verrez comment, quand et d'où et combien de voleurs de toutes sortes viennent pour voler vos grappes de raisin. Ce gardien, quand il devient las, se lève et prie ; et puis à nouveau il s'asseoit et résolument il entreprend ce qu'il faisait auparavant". 
Saint Hésychius, le Presbvtre de Jérusalem, dit à propos de cette sainte prière "la sobriété est un art spirituel qui, avec l'aide de Dieu, délivre complètement un homme des pensées et des paroles passionnées et des mauvaises actions" (Centurie 1, chapitre 1).
Saint Nicéphore le Jeûneur, enseignant sur le même sujet dit : "Venez et je vous enseignerai un art, ou plutôt une science située dans l'éternité, ou plutôt dans les demeures célestes, qui conduit celui qui s'y adonne sans labeur et sans danger au port de l'absence de passion".
Les Saints Pères déjà mentionnés, comme je l'ai déjà indiqué, appellent cette sainte prière un art, je le pense, pour la raison suivante: de même qu'un homme ne peut apprendre un art par lui-même, n'ayant pas d'artiste expérimenté pour le lui enseigner, ainsi, il est aussi impossible d'apprendre cette activité mentale de la prière, sans un instructeur averti. Mais ceci est le lot de la plupart ou même qui apprennent par l'instruction, selon Saint Nicéphore. Rares sont ceux qui l'ont reçue de Dieu sans instruction, en s'efforçant avec peine et dans l'ardeur de la foi.
La règle de prière de l'Eglise suivant le Typicon et les livres de la Sainte Eglise, que les chrétiens orthodoxes, à la fois laïcs et moines, doivent offrir chaque jour comme un tribut au Roi des Cieux, peut être accomplie et lue oralement par quiconque sait lire et écrire, sans instruction. Mais offrir à Dieu le sacrifice mystique de la prière avec l'intellect dans le coeur, puisque ceci est un art spirituel, est impossible sans instruction comme nous l'avons indiqué plus haut.
Etant un art spirituel, il comprend aussi le travail incessant des moines, de telle sorte que, non seulement par le renoncement du monde et de ce qui s'y trouve, par un changement de nom après la tonsure, et par des vêtements distincts, par une vie de célibat virginal, une vie pure de pauvreté volontaire, par une nourriture distincte et une demeure distincte - mais aussi par leur vigilance de l'intellect et de l'esprit selon l'homme intérieur et par la prière, les moines pourraient accomplir une tâche distincte et qui surpasse celle des gens dans le monde.

 
Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après 
THE SCROLL 
Containing 
SIX CHAPTERS ON MENTAL PRAYER
By Our Father of Blessed Memory [saint] 
STARETZ PAISIUS VELITCHKOVSKY
Orthodox Word
Saint Herman of Alaska Brotherhood,
Platina,
California, USA
1972
*
(Gravure de saint Païssy: 
Dominique Aymonier-Lopez)
*
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article