Russie: un monastère orthodoxe au centre d'une affaire d'enfants maltraités

Publié le par Père Jean-Pierre


25/10/2010 12:55 LA CROIX
MOSCOU, 25 oct 2010 (AFP) - Russie: un monastère orthodoxe au centre d'une affaire d'enfants maltraités

Un monastère orthodoxe russe est au centre d'un scandale de mauvais traitements et violences commis dans un foyer pour enfants défavorisés de la région de Vladimir (nord-est de Moscou), a-t-on appris lundi auprès du délégué russe aux droits de l'Homme.

Début octobre, cinq jeunes filles, dont trois mineures, qui vivaient dans le foyer du monastère de Sviato-Bogolioubski, avaient déposé plainte à la police locale, accusant leurs éducatrices de violences.

"Les plaintes des enfants se sont confirmées", a indiqué lundi le délégué russe aux droits de l'Homme, Vladimir Loukine, dans un communiqué, après une enquête.

"Les enfants qui vivaient dans le monastère, ont fait le récit de violences auxquelles les soumettaient les éducatrices dans le foyer", dont "la privation de nourriture, les coups de ceinture, la lecture de prières jusqu'à 2 heures du matin".

Ils ont également dénoncé les "génuflexions en guise de punition, le travail dans les champs de 3 heures du matin à 10 heures du soir", et affirmé avoir parfois été logés avec les vaches.

Le bureau du délégué aux droits de l'Homme de Russie a lancé une "vérification méticuleuse" des faits rapportés par les enfants, et une conseillère de M. Loukine, Natalia Iakovleva, s'est rendue sur place, selon la même source.

Le Comité d'enquête du parquet russe vérifie, lui aussi, les informations sur des violences présumées dans ce monastère, a déclaré son porte-parole Vladimir Markine, cité par l'agence RIA-Novosti.

Près de 2.000 enfants sont décédés en Russie l'an dernier à la suite de violences et 106.000 enfants ont été victimes de violences, selon le délégué russe aux droits de l'enfant, Pavel Astakhov.

Commenter cet article