POUR BENOÎT XVI, L’UNITÉ DES CHRÉTIENS EST POSSIBLE

Publié le par Père Jean-Pierre

  

ZF10060409 - 04-06-2010
Permalink: http://www.zenit.org/article-24654?l=french

POUR BENOÎT XVI, L’UNITÉ DES CHRÉTIENS EST POSSIBLE


Rencontre oecuménique en présence de l’archevêque Chysostomos II


 

ROME, Vendredi 4 juin 2010 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI est arrivé à Chypre, ce vendredi, convaincu que l'unité des chrétiens est possible, spécialement entre catholiques et orthodoxes. Il l'a affirmé clairement durant la cérémonie oecuménique à Paphos, première rencontre publique de son voyage.

Après la cérémonie de bienvenue à l'aéroport international de Paphos, le pape s'est rendu à l'église d'Agia Kyriakis Chrysopolitissa, située à 25 kilomètres de l'aéroport, pour participer à une rencontre oecuménique. Il a été accueilli par Sa Béatitude Chysostomos II, archevêque de Chypre, ainsi que par des représentants d'autres confessions chrétiennes, en particulier des arméniens, des luthériens et des anglicans.

La rencontre s'est déroulée à l'extérieur de l'église, près d'un site archéologique où l'on peut découvrir les ruines d'une basilique paléochrétienne du IVème siècle.

Le pape a invité à reconnaître les progrès qui ont été accomplis dans le dialogue oecuménique ces dernières années.

« Aujourd'hui, nous pouvons être reconnaissants à l'égard du Seigneur, qui à travers son Esprit, nous a amenés, spécialement ces dernières décennies, à redécouvrir le riche héritage apostolique qui est commun à l'Est et à l'Ouest, et, à travers un dialogue patient et sincère, à trouver les chemins pour nous rapprocher les uns des autres, en surmontant les controverses passées, et en aspirant à un avenir meilleur », a-t-il affirmé.

Les paroles du pape ont été accueillies avec enthousiasme par Chysostomos II. Elu en novembre 2006 archevêque de Chypre, celui-ci a fortement encouragé l'unité avec l'Eglise de Rome, en utilisant les bonnes relations qu'il entretient, aussi bien avec le patriarcat de Constantinople qu'avec celui de Moscou.

Avant d'être élu archevêque de Chypre, il avait pris des mesures concrètes pour favoriser l'unité. En tant que métropolite de Paphos il avait en effet demandé que l'église d'Agia Kyriakis Chrysopolitissa ouvre ses portes aux catholiques et aux chrétiens d'autres confessions.

Le pape a expliqué que pour que les chrétiens soient crédibles dans leur annonce de l'Evangile, il doivent être unis. Il estime que c'est un des objectifs de la prochaine assemblée spéciale du Synode des évêques pour le Moyen Orient qui aura lieu en octobre prochain à Rome.

Cette assemblée « réfléchira sur le rôle vital des chrétiens dans cette région, elle les encouragera dans leur témoignage de l'Évangile, et elle contribuera à promouvoir un dialogue et une coopération plus grandes entre les chrétiens de la région », a-t-il expliqué.

« De manière significative, les travaux de ce Synode seront enrichis par la présence fraternelle de délégués d'autres Églises et communautés chrétiennes de cette région, en signe de notre engagement commun au service de la Parole de Dieu et de notre ouverture à la puissance de la grâce de la réconciliation », a-t-il précisé.

Selon le pape, « l'unité de tous les disciples du Christ est un don qui doit être imploré auprès du Père dans l'espérance qu'elle affermira le témoignage de l'Évangile dans le monde d'aujourd'hui ».

Ces dernières paroles de Benoît XVI ont été accueillies par des « Benedetto, Benedetto, Benedetto », scandés par la foule, y compris les orthodoxes présents.

A l'issue de la célébration, le pape s'est dirigé vers la sacristie où il a béni une plaque d'inauguration pour une maison de retraite, projet de la communauté catholique latine de Paphos. Puis il a été conduit en voiture à Nicosie. Le pape séjournera à la Nonciature apostolique de Nicosie située sur la « ligne verte » qui sépare la zone grecque-chypriote du territoire sous occupation turque. La sécurité de ce no man's land est assurée par des soldats de l'ONU.

Jesús Colina

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article