Ordo,Dimanche 6 février 2011. 33ème semaine après la Pentecôte, Ton 4, rés. : 4. Mémoire de saint Photius de Constantinople et de saint Vaast d4arras et de Cambrai

Publié le par Père Jean-Pierre

Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale-329

Site : www.mitropolia.eu

 

D o y e n n é  O r t h o d o x e  R o u m a i n  d e  F r a n c e

                                     Union Diocésaine Orthodoxe : Association cultuelle n°3/07320

1, boulevard du Général Leclerc 91470 Limours Tél : 01 64 91 59 24. F : 01 64 91 26 83.

Doyen : a.p. (protoiereu) Marc-Antoine Costa de Beauregard

Tél : 01 39 69 73 81 et 06 60 20 41 64 ; courriel : marcantoine.costa@neuf.fr

 

 

 

Dimanche 6 février 2011. 33ème semaine après la Pentecôte, Ton 4, rés. : 4.

Mémoire de saint Photius de Constantinople et de saint Vaast d4arras et de Cambrai

 

Tropaire de la Résurrection, t. 4 : Recevant de l’ange la joyeuse nouvelle de la Résurrection de leur Seigneur+ et détournant l’ancestrale condamnation,/ les saintes Femmes se firent gloire d’annoncer aux apôtres:// le Christ a triomphé de la mort !/ Il est ressuscité, notre Dieu, pour donner au monde la grâce du salut.//

 

Tropar Învierii, glas 4: Propovăduirea Învierii cea luminată înţelegând-o de la înger uceniţele Domnului şi lepădând osândirea cea strămoşească, Apostolilor lăudându-se au zis: Jefuitu-s-a moartea, sculatu-S-a Hristos Dumnezeu, dăruind lumii mare milă.

 

Tropaire de la sainte Rencontre, t. 1 : Réjouis-toi, Pleine de grâce, Mère pure de Dieu et Vierge !+ De toi a resplendi le Soleil de justice, Christ notre Dieu,/ illuminant ceux qui sont dans les ténèbres.// Et toi, juste vieillard Siméon, sois dans la joie !/ Car tu as reçu dans tes bras le Libérateur de nos âmes, Celui qui nous donne la Résurrection.//  Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit…

 

Tropaires de l’église ou du monastère

 

Kondakion de la Résurrection, t. 4 : Mon Sauveur et mon Libérateur a ressuscité tous les mortels,+ les arrachant par sa force divine aux chaînes du tombeau./ Il a brisé les portes de l’enfer et en Maître souverain Il est ressuscité le troisième jour.//  

 

Condacul Învierii, glas 4 : Mântuitorul si Izbàvitorul meu, din mormânt, ca un Dumnezeu, a sculat din legàturi pe pàmânteni si portile iadului a zdrobit si ca un Stàpân a înviat a treia zi.

 

Kondakia de l’église ou du monastère. Et maintenant et toujours...

 

Kondakion de la sainte Rencontre, t. 1 : Seigneur qui par ta naissance as sanctifié le sein de la Vierge,/ par ta présentation Tu as béni les mains de Siméon.// En venant à notre rencontre/ Tu nous as sauvés, ô Christ notre Dieu.// Donne en notre temps la paix à ton Eglise,/ affermis nos pasteurs dans ton amour, Toi le seul Ami des hommes.//

 

Prokimenon du ton 4 : Que tes œuvres sont admirables, Seigneur !/ Tu as fait toutes choses dans ta sagesse !// V/ : Bénis le Seigneur, ô mon âme ! Seigneur mon Dieu, Tu as été grandement magnifié  (!

 

Epître : 2 Corinthiens6, 16-7, 1 (notre trad.)

Frères, comment le temple de Dieu pourrait-il s’accorder avec des idoles païennes ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu Lui-même l’a dit : Je demeurerai et Je marcherai parmi eux. Je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, dit le Seigneur, sortez du milieu d’entre eux et séparez-vous d’eux. Ne touchez à rien d’impur, et Moi Je vous accueillerai. Je serai pour vous comme un père et vous serez pour moi comme des fils et des filles, dit le Seigneur souverain. Dépositaires de ces promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair ou de l’esprit, tendons à accomplir la sainteté dans la crainte de Dieu.

 

Ce întelegere este între templul lui Dumnezeu si idoli ? Càci noi suntem templu al Dumnezeului celui viu, precum Dumnezeu a zis cà : « Voi locui în ei si voi umbla si voi fi Dumnezeul lor si ei vor fi poporul Meu ». De aceea : « Iesiti din mijlocul lor si và osebiti », zice Domnul, « si de ce este necurat sà nu và atingeti si Eu và voi primi pe voi. Si voi fi vouà tatà, veti fi Mie fii si fiice », zice Domnul Atottiitorul. Având deci aceste fàgàduinte, iubitilor, sà ne curàtim pe noi de toatà întinarea trupului si a duhului, desàvârsind sfintenia în frica lui Dumnezeu.

 

Alléluia du ton 4: Chevauche dans l’éclat de ta royale splendeur ! Défends la vérité, la bonté, la justice ! - Tu aimes la justice ; Tu détestes l’iniquité.

 

Evangile : Matthieu15, 21-28 (notre trad.)

En ce temps-là Jésus partit de la région de Génésareth et s’en alla dans la région de Tyr et de Sidon. Et voici qu’une femme cananéenne de cette contrée vint à lui et s’écria : « Miséricorde, Seigneur, Fils de David ! Ma fille est tourmentée par un esprit mauvais ! » Mais Jésus ne répondit pas un mot. Ses disciples s’approchèrent de lui et lui demandèrent : « Renvoie-la, car elle ne cesse de nous suivre en criant. » Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » Mais la femme vint se prosterner devant lui et dit : « Seigneur, aide-moi ! » Jésus répondit : « Il n’est pas bien de prendre la nourriture des enfants et de la jeter aux chiens. – C’est vrai, Seigneur, dit-elle, et même les chiens mangent les miettes de ce qui est tombé de la table de leurs seigneurs. » Alors Jésus lui répondit : « Oh ! Grande est ta foi ! Qu’il t’advienne selon ce que tu veux. » Et sa fille fut guérie dès cette heure-là.

 

În vremea aceea, iesind din pàmântul Ghenizaretului, a plecat Iisus în pàrtile Tirului si ale Sidonului. Si iatà o femeie cananeiancà, din acele tinuturi, iesind striga, zicând : « Miluieste-mà, Doamne, Fiul lui David ! Fiica mea este ràu chinuità de demon ». El însà nu i-a ràspuns nici un cuvânt ; si apropiindu-se, ucenicii Lui Îl rugau zicând : « Slobozeste-o, cà strigà în urma noastrà ». Iar El, ràspunzând, a zis : « Nu sunt trimis decât càtre oile cele pierdute ale casei lui Israel ». Iar ea, venind, s-a închinat Lui, zicând : « Doamne, ajutà-mà ! » El însà, ràspunzând i-a zis : « Nu este bine sà iei pâinea copiilor si s-o arunci câinilor ». Dar ea a zis : « Da, Doamne, dar si câinii mànâncà din fàrâmiturile care cad de la masa stàpânilor lor. » Atunci, ràspunzând, Iisus-a zis : « O, femeie, mare este credinta ta ; fie tie dupà cum voiesti. Si s-a tàmàduit fiica ei din ceasul acela.

 

Koinonikon du dimanche (« Louez... ») et de la Fête, t.4 : « Je prendrai le calice du Salut, et j’invoquerai le Nom du Seigneur : Alleluia ! » (Ps. 115)

 

Catéchèse/homélie :  mots soulignés - la sainte Rencontre et l’histoire de la Cananéenne.

« temple de Dieu » : par la Présentation, le Seigneur, le Dieu d’Abraham, d’Isaac, de Jacob et de Moïse est entré dans son temple, c’est-à-dire chez lui, puisque ce temple, dont Il avait donné la forme, avait été érigé pour lui. Il y entré, comme dans sa création (le Jourdain, p. ex.), où Il est également chez lui et déjà omniprésent, pour y régner ; pour une plénitude de gloire ; pour y révéler le parfait sacrifice de louange adressé au Père dans l’Esprit saint. En son fidèle disciple et adorateur, Il vient également régner par la confession de la vraie foi en lui, en renouvelant son image par le saint baptême, surtout par la communion à lui-même en son corps très pur et son précieux sang. Il y disqualifie les « idoles païennes », les réalités qui, dans notre conscience, reçoivent, à la place de Dieu, l’adoration due à lui seul.

« selon ce que tu veux » : avant de nous initier, sur la Croix, à l’amour parfait de la volonté divine, le Sauveur, ici comme ailleurs, fait la volonté de sa créature qui se tourne vers lui dans une totale foi. Les saints Pères (saint Maxime) ont magnifié le fait que le Salut n’est possible qu’en Jésus-Christ parce que, en lui seul, se trouve l’amour parfait de la volonté de Dieu et de la volonté de l’Homme. 

 

Commenter cet article