Notre combat avec les pensées

Publié le par Père Jean-Pierre

Notre combat avec les pensées

Le contrôle de nos pensées n'est pas une tâche facile. Assurément, si nous pouvons le faire, notre esprit devient plus clair, plus silencieux et nous gagnons plus de discernement. Par conséquent, nous pouvons devenir plus saints. La vraie prière exige un esprit silencieux libre des pensées afin que nous puissions écouter la voix sans paroles de Dieu qui vient de notre cœur. C’est de cette façon que nous pouvons faire la volonté de Dieu. Mais être capable de contrôler nos pensées est quelque chose qui semble être hors de notre portée. C'est quelque chose que nous ne pouvons pas faire par nous-mêmes. Nous avons besoin d'aide.
Voilà ce que nous ditSaint Hesychius:
«L'esprit ne peut pas venir à bout d’un fantasme démoniaque par ses propres forces, et ne devrait jamais tenter de le faire ... Les démons sont extrêmement sournois: ils font semblant d'être vaincus et ensuite nous font chuter en nous remplissons de l'estime de soi. Mais quand nous faisons appel à Jésus-Christ, ils n'osent pas user de leurs tours avec nous, même pendant une seconde.» (in La Philocalie)
Ceux d'entre nous qui ont essayé de maîtriser leurs pensées peuvent affirmer que, peu importe de combien nous progressons, car soit nous sommes vaincus par davantage de pensées qui monopolisent notre attention, soit nous commençons à penser à la façon dont nous avons le contrôle de nos pensées. Dès qu’en nous naît la pensée que nous nous y prenons si bien, nous avons perdu la bataille.
La solution se trouve dans les propos deSaint Hesychius- nous devons demander de l'aide à Jésus Lui-même.
Saint Théophane le Reclusnous dit :
«Chaque fois que nous lançons un appel directement au Seigneur avec crainte, respect, espoir et foi en Son activité complète sans entrer dans une bataille verbale avec la pensée passionnée, la pensée passionnée s'éloigne alors de l'œil de l'esprit, qui est fixé sur le Seigneur. Quand elle est coupée de l'esprit par une telle attention, la pensée passionnée s’éloigne d’elle-même…»
Le fait de faire appel au Seigneur pour obtenir de l’aide enracine une pensée plus puissante dans notre esprit et repousse celle que nous voulons ignorer à l'arrière-plan. Sans cette attention accordée à la pensée à laquelle on substitue un appel à Dieu pour lui demander son aide, celle-là disparaît. Le démon qui cherchait à introduire dans notre esprit cette pensée non désirée est vaincu. C'est une des raisons pour lesquelles la pratique de la prière de Jésus est si importante. Dieu nous aide à lutter contre les pensées indésirables lorsque nous faisons appel à Son Nom.
Saint Théophaneutilise un exemple d'une légende qu'il connaissait
«Un ancien vivait dans le désert de silence. Les démons l'attaquèrent de façon visible, et commencèrent à le traîner hors de sa cellule de façon à complètement le chasser du désert. L' ancien lui-même commença à riposter, mais ils le poussèrent et réussirent même à le traîner jusqu'à la porte même. Il s’en était fallu de peu qu’ils ne réussissent à le faire sortir. Se voyant dans un danger extrême, l'ancien cria : "Seigneur Jésus-Christ! Pourquoi m'as-tu abandonné? Aide-moi, Seigneur!" Dès qu'il appela, le Seigneur apparut immédiatement, chassa les démons, et dit à l’ancien : « Je ne t'abandonne pas, mais comme tu n'as pas fait appel à moi et que tu as pensé que tu pourrais faire face aux démons tout seul, je ne suis pas venu à ton aide. Appelle-moi, et tu recevras toujours promptement mon aide. " Après avoir dit cela, le Seigneur disparut. Cet incident est une leçon non seulement pour l’ancien, mais pour nous tous : Ne lutte pas contre des pensées passionnées par une altercation spirituelle avec elles, mais tourne-toi immédiatement vers le Seigneur par des prières contre eux ». (in La vie spirituelle)
Une dernière pensée deSaint Théophane:
«La purification durable des pensées est un don de Dieu, mais ce don n'est pas donné sans l'intensification d’efforts personnels. En même temps que vous ne parviendrez à rien uniquement par votre seul effort, Dieu ne vous donnera rien si vous n’engagez pas tout votre être dans la bataille. Telle est la loi fondamentale. » (in La vie spirituelle)

Commenter cet article