Mar Jacob de Serough ( 6è siècle): La prière

Publié le par Père Jean-Pierre

LUNDI 25 OCTOBRE 2010

http://www.orthodoxologie.blogspot.com/

Mar Jacob de Serough ( 6è siècle): La prière


clip_image042.jpg


La prière révèle les choses profondes du Divin,
par elle on entre pour contempler le mystère des choses cachées.
C'est la clé capable d'ouvrir toutes les portes.
Par elle, on peut clairement apercevoir ce qui est caché,
par elle l'âme peut s'approcher pour parler avec Dieu,
elle exalte l'esprit afin qu'il atteigne la Majesté.
Il est facile pour la prière d'apprendre les mystères de la divinité,
car elle peut entrer et sortir sans entrave des puissances angéliques:
car nul ange n'a d'ailes aussi rapides que la prière,
pas plus que les séraphim ne s'envolent  avec elle quand elle s'élève;
elle chuchote ses paroles dans les oreilles du Seigneur, sans intermédiaire,
elle murmure dans le cœur, et Dieu l'entend en Son Lieu élevé.
Là où elle monte,  même les Veilleurs n'ont jamais atteint,
car elle est capable d'approcher la Divinité même.
Les séraphim cachent leurs visages à l'Être divin avec leurs ailes,
mais la prière est là, dévoilée devant la Majesté:
rien ne se met en travers du chemin entre elle et le Seigneur,
car Il converse avec elle, et Il l'écoute volontiers.
Les Veilleurs tremblent et les armées célestes dans leur modestie sont retenues,
tandis que la prière va et expose ses affaires devant Dieu.
Les chérubim sont harnachés et ne voient pas Celui qu'ils portent,
mais la prière monte et parle avec Lui avec amour.
Dans son amour la prière atteint rapidement le lieu élevé,
dans son amour la prière progresse pour être élevée au-dessus des ordres divins.
Le chérubin a peur d'élever ses yeux vers la Majesté,
étant retenu dans sa modestie avec le joug pur de la flamme;
les rangs de feu n'approchent pas Celui Qui Est Caché,
tandis que la prière a le pouvoir de parler avec Lui.
La prière entre plus avant qu'eux, et parle sans restreinte;
au-dessus des myriades de milices célestes elle passe en vol, sans être gênée par leurs rangs.
Comme à un parent proche, la prière  révèle son secret au Seigneur des Veilleurs,
demandant de Lui ce qui est approprié dans toutes sortes d'activités.
La prière ne s'abaisse pas devant les anges pour parler avec eux,
car elle s'adresse à Dieu Lui-même, et Il demande à Ses anges de vaquer à Ses affaires.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article