Le patriarche Irinej définitivement intronisé en avril au Kosovo

Publié le par Père Jean-Pierre

26/01/2010 13:54 La Croix
BELGRADE, 26 jan 2010 (AFP) - Le patriarche Irinej définitivement intronisé en avril au Kosovo

Le nouveau patriarche de l'Eglise orthodoxe serbe, Irinej, a annoncé mardi que la dernière partie de son intronisation, la plus solennelle, aurait lieu le 25 avril au monastère de Pec, au Kosovo, le siège historique des orthodoxes de Serbie, a annoncé l'agence Beta.

"L'intronisation (à Pec) marquera aussi l'ouverture des travaux du Saint-Synode (l'assemblée dirigeante de l'Eglise orthodoxe serbe) qui débuteront à Pec et se poursuivront à Belgrade", a précisé Irinej lors d'une rencontre avec des journalistes à Nis, une ville du sud de la Serbie, dont il fut l'évêque avant son élection le 22 janvier à la tête de l'Eglise orthodoxe serbe.

Cette réunion du Saint Synode permettra d'examiner la "situation au Kosovo", a ajouté Mgr Irinej.

Le patriarche a été intronisé samedi à Belgrade mais cette intronisation doit être suivie d'une cérémonie à Pec, comme c'est le cas pour les patriarches de l'Eglise orthodoxe de Serbie.

Il s'agira cependant de la première intronisation à Pec d'un patriarche de l'Eglise orthodoxe serbe, depuis la proclamation d'indépendance du Kosovo en février 2008.

Irinej, 80 ans, est le 45e patriarche de l'Eglise orthodoxe serbe. Il succède au patriarche Pavle, décédé le 15 novembre dernier à l'âge de 95 ans.

Peu après la cérémonie d'intronisation samedi, le patriarache Irinej avait eu des mots forts sur le Kosovo. "Notre premier devoir, en tant qu'église, est de sauvegarder notre Kosovo, terre sainte et martyrisée, d'aider notre Etat à le défendre de ceux qui souhaitent s'en emparer", avait-il déclaré.

"Le Kosovo est notre terre sainte, notre Jérusalem (...) Nous devons nous rendre à Pec pour y accomplir cette cérémonie (l'intronisation) mais pourrons-nous accéder à nos reliques? Sans elles, la Serbie n'est pas la Serbie, sans le Kosovo elle est privée de son âme, de son coeur", avait-il ajouté.

La Serbie ne reconnaît pas la proclamation d'indépendance du Kosovo et la conteste devant la Cour internationale de justice (CIJ) à La Haye.

L'intervention devant la presse mardi à Nis semble marquer une volonté d'ouverture vers les médias de Mgr Irinej qui a, de plus, annoncé une conférence de presse pour jeudi à Belgrade, un fait hautement inhabituel.

Commenter cet article