Le pasteur Richard Wurmbrand et l'Orthodoxie (2)

Publié le par Père Jean-Pierre

http://www.orthodoxologie.blogspot.com/
Le pasteur Richard Wurmbrand et l'Orthodoxie (2)

Le sourire du Paradis


Permettez-moi de vous interrompre pour vous parler d'un autre chrétien orthodoxe. Il n'était pas prêtre, mais simple paysan. Dans notre pays, les agriculteurs sont presque toujours analphabètes, ou presque. Il avait bien lu sa Bible, mais à part cela, il n'avait jamais lu un livre. Maintenant, il était dans la même cellule avec des professeurs, des universitaires et d’autres hommes de haute culture qui avaient été mis en prison par les communistes. Et ce pauvre fermier tentait d’amener au Christ un membre de l'Académie des Sciences. Mais en retour, il ne reçut que moquerie.

«Monsieur, je ne peux pas vous expliquer beaucoup de choses, mais je marche avec Jésus, je parle avec Lui, je Le vois."

«Allons. Ne me raconte pas ces contes de fées selon lesquels tu vois Jésus. Comment vois-tu Jésus? "

"Eh bien, je ne peux pas vous dire comment je Le vois. Je le vois seulement. Il existe plusieurs façons de voir. Dans les rêves, par exemple, vous voyez beaucoup de choses. Il me suffit de fermer les yeux. Maintenant, je vois mon fils devant moi, maintenant je vois ma bru, maintenant je vois ma petite-fille. Tout le monde peut voir. Il y a une autre vue. Je vois Jésus. "

«Tu vois Jésus?"

"Oui, je vois Jésus."

"De quoi a-t-Il l’air? Comment est-il pour toi? Il a l’air calme, en colère, ennuyé, agacé, heureux de te voir? Est-ce que parfois il sourit? "

Il dit: «Vous l'avez deviné! Il me sourit. "

«Messieurs, vous venez d’entendre ce que cet homme nous dit. Il se moque de nous. Il dit que Jésus lui sourit. Montre-moi, comment il sourit? "

Ce fut un des plus grands moments de ma vie. L'agriculteur est devenu très, très sérieux. Son visage s’est mit à briller. Dans l'Eglise d'aujourd'hui il y a des pasteurs et des théologiens qui ne peuvent croire la Bible entière. Ils n’en croient que la moitié, ou un quart de celle-ci. D’une certaine manière, ils ne peuvent pas croire aux miracles. Je peux croire à l'ensemble de la Bible, parce que j'ai vu des miracles. J'ai vu des transfigurations - pas comme celle de Jésus, mais quelque chose à part de celle-ci. J'ai vu des visages qui rayonnaient.

Un sourire apparut sur le visage de cet agriculteur. Je voudrais être un peintre pour être capable de peindre ce sourire. Il y avait un soupçon de tristesse à cause de l'âme perdue du savant. Mais il y avait tellement d'espoir dans ce sourire. Et il y avait tant d'amour et tant de compassion, et un désir que cette âme soit sauvée. Toute la beauté du ciel était dans le sourire sur ce visage. Le visage était sale et n’avait pas été lavé, mais il resplendissait d’un beau sourire du ciel.

Le professeur baissa la tête et dit: «Monsieur, vous avez raison. Vous avez vu Jésus. Il vous a souri. "

Version française Claude Lopez-Ginisty 
d'après

Commenter cet article