Le 16 décembre, mémoire de notre Saint Père MODESTE, Archevêque de JÉRUSALEM1

Publié le par Père Jean-Pierre

http://calendrier.egliseorthodoxe.com/

Le 16 décembre, mémoire de notre Saint Père MODESTE, Archevêque de JÉRUSALEM1

Saint Modeste était un moine renommé pour ses vertus et sa haute connaissance dans la sainte et vraie philosophie qui mène à l'illumination du Saint-Esprit. C'est pourquoi il avait été nommé Higoumène du monastère fondé par Saint Théodose le Cénobiarque au VIe siècle, et dirigeait sagesse son troupeau spirituel. Lorsqu'en 614 le roi des Perses Chosroès s'avança vers Jérusalem avec ses troupes, le Patriarche Zacharie envoya Modeste à travers les lignes ennemies pour demander le secours des armées impériales cantonnées à Antioche. Après un siège de trois semaines, la Ville sainte fut prise par les Perses et soumise pendant trois jours au pillage systématique et à d'effroyables massacres. Comme le Patriarche Zacharie avait été envoyé en exil vers la Perse avec la Sainte Croix et des milliers d'autres Chrétiens, Modeste fut choisi pour le remplacer dans la ville encore en flamme. Au prix d'un sacrifice de tous les instants, Saint Modeste, tel un nouveau Zorobabel, s'employa à faire ensevelir les dizaines de milliers de victimes, et à restaurer autant que possible les Sanctuaires et les Saints Lieux qui avaient été dévastés et souillés par les barbares. Il rassembla les rescapés, les consola, leur rendit l'espérance, et, à l'aide généreuse du Patriarche d'Alexandrie Saint Jean le Miséricordieux (voir le 12 novembre), il put rendre la vie à l'Eglise de Sion affligée et dépourvue de toute ressource.

C'est pendant cette période qu'il initia par le Saint Baptême un Perse converti à la Foi, Saint Anastase, lequel souffrit le Martyre à Césarée en (mémoire le 22 janvier).

De retour d'exil en 629, le Patriarche Zacharie reprit la direction de l'Eglise jusqu'à son décès, en 632. Saint Modeste lui succéda alors, comme Patriarche et successeur de Saint Jacques. Vase d'élection de la Grâce et prédicateur laborieux du Saint Evangile, il orna le trône de la Mère des Eglises par l'éclat de ses vertus et de ses miracles. Il s'endormit dans la paix du Seigneur le 17 décembre 634.

1. Les données contradictoires de l'histoire ecclésiastique et de la tradition du Synaxaire ont conduit St Nicodème l'Hagiorite à distinguer deux Saints Modeste de Jérusalem. Le premier, hiéromartyr du IVe siècle, commémoré, selon les manuscrits, le 16 ou le 18 décembre, est désormais célébré le 18; et le second, connu par les historiens comme remplaçant du Patriarche Zacharie pendant l'occupation perse au VIle siècle, est commémoré le 16. Le nom de Modeste Ier n'étant pas mentionné dans les catalogues des Evêques de Jérusalem jusqu'au Ve siècle, son existence réelle a été mise en doute par certains, mais la tradition populaire le vénère toutefois comme protecteur des animaux domestiques.

Commenter cet article