LA NÉCESSAIRE COMMUNION FRÉQUENTE POUR LES FIDÈLES ORTHODOXES par ST NICODÈME L'HAGIORITE

Publié le par Père Jean-Pierre

orthodoxe-ordinaire.org

DIMANCHE 10 OCTOBRE 2010

LA NÉCESSAIRE COMMUNION FRÉQUENTE POUR LES FIDÈLES ORTHODOXES par ST NICODÈME L'HAGIORITE

 

"Tous les chrétiens orthodoxes ont le devoir de recevoir la communion fréquemment.
Tout d'abord, en suivant les ordres de Notre Seigneur et Maître Jésus Christ. Deuxièmement, selon les lois et les canons des saints Apôtres et des saints Conciles et les témoignages des divins Pères. Troisièmement, par le texte même, l'ordre, et la célébration de la Divine Liturgie. Quatrièmement, par la Sainte Communion en elle-même et d’elle-même.

  • Par le commandement de notre Seigneur Jésus-Christ
Notre Seigneur Jésus-Christ, avant de transmettre le mystère de la communion, a dit : «Et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.» (Jn 6:51).
Cela signifie que, pour les fidèles, la Divine Communion est un constituant nécessaire de la vie spirituelle dans le Christ ....
Ailleurs le Seigneur dit formellement : «en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme et ne buvez son sang, vous n'aurez pas la vie en vous» (Jn 6:53).

  • Par les Actes et et Canons des Saints Apôtres, des saints Conciles et des divins Pères
Quand le Seigneur a transmis ce Mystère à ses disciples, Il ne s'est pas contenté de faire une recommandation, en disant: «Celui qui veut manger mon corps, et celui qui veut boire mon sang ..." Au contraire, il a clairement fait cette injonction : «Prenez, mangez, ceci est mon corps "(Mt 26:26) et,« Buvez-en tous, ceci est mon sang "(Mt 26:27-28).C'est à dire «Vous devez absolument manger mon corps, et ne pas manquez pas de boire mon sang."
Les Apôtres ... au début de leur prédication se sont réunis dès qu'ils le pouvaient avec tous les fidèles dans un lieu caché .... Saint Luc en témoigne dans les Actes des Apôtres .... "Et ils persévéraient dans la doctrine des Apôtres, et dans la Communion, et dans la fraction du pain, et dans la prière" (Actes 2:42). 
Pour que les chrétiens plus tard conservent cette tradition obligatoire..., ils ont aussi écrit dans leur huitième Canon ... «Si quelqu'un ... ne reçoit pas la communion lorsque l'offre lui en est faite, qu'il en déclare la raison, et, si elle est légitime, qu'il en soit dispensé. Mais s'il ne déclare pas de raison, qu'il soit excommunié"
Dans le neuvième Canon ils est dit: "Tout fidèle qui entre dans l’église et écoute les Ecritures, mais ne reste pas pour les prières et la Sainte Communion, doit être excommunié...."
Suivant les Saints Apôtres, le Concile d'Antioche ratifie les canons ci-dessus, et ajoute:
"Tous ceux qui entrent dans l'Eglise de Dieu et écoutent les Ecritures sacrées, mais ...se détournent de la communion de l'Eucharistie ... doivent être chassés de l'Église jusqu'à ce qu'ils aient fait leur confession, montré les fruits de la repentance, et fait des prières de supplication pour être enfin en mesure d'être pardonnés."

  • Par les mots, l'ordre et la célébration de la Divine Liturgie
Si nous nous penchons attentivement sur la sainte Divine Liturgie, nous verrons que, du début à la fin, elle a pour objectif, et fait référence à la Communion de l'assemblée des fidèles chrétiens réunis ... Le prêtre tenant le calice sacré contenant le corps et le sang qui donnent la vie, sort du sanctuaire et l’élève pour que tous le voient. Il les appelle ensuite à la communion divine, en clamant à haute voix: " Avec crainte de Dieu, avec foi et avec amour, approchez !"
Après la communion ... les gens offrent l'action de grâce: «Que notre bouche soit remplie de ta louange, Seigneur ... car tu nous as considéré comme dignes de participer à tes saints, immortels, et immaculés Mystères ."....

L'Hymne des Chérubins contient ces paroles : "Nous ... qui chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité, devons chasser de notre esprit toutes les préoccupations et les soucis de cette vie, parce que nous allons partager et recevoir dans notre âme le Roi de toutes choses ..."
Dans la prière du Seigneur, qui est récitée après la transformation des Mystères,  les chrétiens demandent à Dieu le Père de leur donner le pain suressentiel, qui est principalement la Sainte Communion ....
Saint Jean Chrysostome dit ceci : «Supposons que quelqu'un ait été invité à un festin, se soit lavé les mains, se soit assis, et ait pris place à table, et qu’après tout cela, il refuse de participer au repas. N'offense-t-il pas l'homme qui l'a invité ? ... Dieu nous a invités au Ciel, à la table du Grand et Magnifique roi, et nous nous dérobons et hésitons au lieu de nous hâter et d’y courir ? Et qu’en est-il alors de notre espoir de salut ? Nous ne pouvons pas en rejeter la faute sur notre faiblesse; nous ne pouvons mettre en avant notre nature. C’est la paresse et rien d'autre qui nous rend indignes. "

  • Par la sainte communion en elle-même et d’elle-même
Même la divine communion en elle-même et d’elle-même, rend impératif d’y prendre part souvent, simplement parce que ... la communion fréquente est nécessaire pour la vie de l'âme ....
Basile le Grand dit: «La réception du corps et du sang du Christ est nécessaire pour la vie éternelle." "Celui qui a été régénéré par le baptême doit maintenant être nourri en participant aux mystères divins .... Par conséquent, nous sommes maintenant nourris avec la nourriture de la vie éternelle, que le Fils du Dieu vivant nous a transmis" " Il est bon et bénéfique de communier tous les jours, et de partager le saint corps et sang du Christ, qui dit clairement: «Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle» (Jn 6:54).

Le Patriarche de Constantinople Gennadios a écrit le texte suivant :
« Le Mystère opère dans ceux qui y participent le progrès dans la vie en Christ ... Car le corps du Christ nourrit et rafraîchit notre âme, tout comme le pain le fait pour le corps. ... Avec le mystère de la Communion, nous nous sommes redressons, et nous demeurons et progressons dans la grâce. La chaleur du mal qui ronge l'âme par le dessèchement de la qualité de la piété, la détruirait complètement à coup sûr si l'âme ne recevait pas de nourriture spirituelle ... Le Corps du Christ ... car il est uni à la nature divine, purifie et sanctifie ceux qui reçoivent la communion, et nous accorde suffisamment de nourriture spirituelle.
Le Mystère opère dans ceux qui y participent le progrès dans la vie en Christ [...] Car le corps du Christ nourrit et rafraîchit notre âme, tout comme le pain le fait pour le corps. [...] Avec le mystère de la communion, nous nous redressons, et nous demeurons et progressons dans la grâce.[...] La chaleur du mal qui ronge l'âme par le dessèchement de la qualité de la piété, pourrait certainement la détruire complètement si l'âme n'avait pas reçu de nourriture spirituelle [...] Le Corps du Christ [...] car il est uni à la nature divine, purifie et sanctifie ceux qui reçoivent la communion, et nous accorde en abondance la nourriture spirituelle ..."

Comme nous l'avons  bien montré à partir de ces témoignages, la communion fréquente est nécessaire pour les chrétiens (qui n'ont pas d’empêchement), nous aussi, alors, ayons la vie, qui est Jésus-Christ, en nous-mêmes, de sorte que nous ne mourions pas d'une mort spirituelle. Car la plupart de ceux qui ne sont pas fréquemment nourris par cette nourriture risquent fort de mourir. Même s'il semble qu'ils sont physiquement en vie, ils sont spirituellement morts, parce qu'ils se sont éloignés de la réelle vie spirituelle donnée par la Sainte Communion."
Saint Nicodème l'Hagiorite
  De la communion fréquente aux Mystères immaculés du Christ
>Voir la Bibliographie de ce géant de l'Orthodoxie qu'est St Nicodème sur le site Graecia Orthodoxa

Lire la suite

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article