L'exode des chrétiens vers le Kurdistan s'accélère

Publié le par Père Jean-Pierre


06/02/2011 12:02 LA CROIX
BAGDAD, 6 fév 2011 (AFP) - Irak: L'exode des chrétiens vers le Kurdistan s'accélère

L'exode des chrétiens vers la région autonome du Kurdistan s'accélère en raison des menaces auxquelles ils sont confrontés dans le reste de l'Irak, selon le dernier rapport de l'Organisation internationale pour les migrations (IOM), publié ces derniers jours.

Au 31 janvier, 1.078 familles s'étaient installées dans les trois provinces du Kurdistan, dont les trois quarts à Erbil, contre seulement 331 familles lors du précédent recensement de l'IOM datant du 15 décembre.

Selon l'IOM, cette croissance s'explique notamment par l'arrivée de 200 familles originaire de Ninive, la province du nord qui fut le berceau du christianisme irakien.

"En dépit de l'accroissement des mesures de sécurité à Bagdad, un profond sentiment d'insécurité persiste parmi les chrétiens de la capitale et beaucoup pensent à partir ou émigrer", assure le rapport.

"Un nombre croissant de familles chrétiennes déplacées veulent s'établir là où elles ont été déplacées en raison de la sécurité qui y règne et l'accueil de la population".

Par ailleurs beaucoup de chrétiens émigrent, selon l'IOM.

"Nous ne nous occupons que des déplacés à l'intérieur mais nos enquêteurs rapportent avoir entendu qu'il y avait beaucoup d'émigration et que ceux qui espéraient pouvoir le faire à l'avenir étaient nombreux", a confié à l'AFP Keegan de Lancie, responsable de la surveillance des mouvements de population en Irak pour l'IOM, basée à Amman.

Les attaques perpétrées contre les chrétiens se sont multipliées depuis les menaces d'Al-Qaïda, qui avait revendiqué le carnage de la cathédrale syriaque catholique à Bagdad, où 44 fidèles et deux prêtres avaient péri la veille de la Toussaint.

Sur les 800.000 à un million de chrétiens qui vivaient en Irak avant l'invasion de 2003, il n'en reste plus que la moitié.

Commenter cet article