Dimanche 30 janvier 2011. 32ème dimanche après la Pentecôte, Ton 3, rés. : 3. Dimanche de Zachée. Les trois saints hiérarques Basile, Grégoire et Jean, et saint Hippolyte de Rome.

Publié le par Père Jean-Pierre

Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale-328

Site : www.mitropolia.eu

 

D o y e n n é  O r t h o d o x e  R o u m a i n  d e  F r a n c e

                                     Union Diocésaine Orthodoxe : Association cultuelle n°3/07320

1, boulevard du Général Leclerc 91470 Limours Tél : 01 64 91 59 24. F : 01 64 91 26 83.

Doyen : a.p. (protoiereu) Marc-Antoine Costa de Beauregard

Tél : 01 39 69 73 81 et 06 60 20 41 64 ; courriel : marcantoine.costa@neuf.fr

 

 

 

 

 

Dimanche 30 janvier 2011. 32ème dimanche après la Pentecôte, Ton 3, rés. : 3.

Dimanche de Zachée. Les trois saints hiérarques Basile, Grégoire et Jean, et saint Hippolyte de Rome.

 

Tropaire de la Résurrection, t. 3 : Que les cieux se réjouissent !+ Que la terre exulte d’allégresse !+ Car le Seigneur a fait merveille par la force de son bras, / terrassant la mort par sa propre mort et devenant d’entre les morts le Premier-né !// Du sein de l’Enfer, Il nous a tous sauvés, / accordant au monde la grâce du salut. //

 

Troparul Învierii, glas 3: Să se veselească cele cereşti şi să se bucure cele pământeşti! Că a făcut biruinţă cu braţul Său Domnul, călcat-a cu moartea pe moarte, Cel Întâi-născut din morţi S-a făcut; din pântecele iadului ne-a mântuit pe noi şi a dat lumii mare milă.

 

Tropaires et kondakia de l’église ou du monastère

 

Tropaire des trois saints Hiérarques, t. 1 : Aux trois immenses luminaires du triple Soleil divin qui ont embrasé le monde sous les rayons de leurs divins enseignements ;+ aux fleuves mellifères de la Sagesse, qui ont irrigué, sous les flots de la divine connaisance, l’entière création,+ Basile le Grand, Ggoire le Théologien et l’illustre Jean au verbe d’or:/ nous tous, les amants de leurs paroles, réunis, chantons des hymnes en leur honneur, car ils ne cessent d’intercéder pour nous auprès de la sainte Trinité !//

 

Kondakion des trois saints Hiérarques, t. 2 : Seigneur, tu as offert le repos, la jouissance de tes biens aux prédicateurs sacrés du message divin, l’élite des docteurs ;/ à tout holocauste, en effet, c’est leurs peines et leurs épreuves que Tu as préférées, Toi qui seul procures la gloire à tes saints !//

 

Kondakion de la Résurrection, t. 3 : Du tombeau Tu es ressuscité en ce jour, + ô Dieu de miséricorde, / nous arrachant aux portes de la mort ; // en ce jour Adam tressaille d’allégresse et Eve danse de joie, / et tous ensemble les patriarches et les prophètes chantent inlassablement la force et la puissance de ta divinité.// Et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles...

 

Condacul Învierii, glas 3 : Înviat-ai astàzi din mormânt, Îndurate, si pe noi ne-ai scos din portile mortii. Astàzi Adam dàntuieste si Eva se bucurà, iar proorocii împreunà cu patriarhii laudà neâncetat puterea cea dumnezeiascà a stàpânirii Tale. Si acum si pururea...   

 

Kondakion de la sainte Rencontre, t. 1 : Seigneur qui par ta naissance as sanctifié le sein de la Vierge,/ par ta présentation Tu as béni les mains de Siméon ?// En venant à notre rencontre,/ Tu nous as sauvés, ô Christ notre Dieu.// Donne en notre temps la paix à ton Eglise,/ affermis nos pasteurs dans ton amour, Toi le seul Ami des hommes.//

 

Prokimenon du dimanche, t. 3 : Chantez pour notre Dieu, chantez !/ chantez pour notre roi, chantez !// V/ : Tous les peuples, battez des mains ! Acclamez Dieu en éclats de joie ! Et des saints, t.8 (ps.18, 5 et 2): Leur son a rententi par toute la terre, et leurs paroles jusqu’aux extrémités du monde. V/ : Les cieux racontent la gloire de Dieu ; et l’oeuvre de ses mains, le firmament l’annonce.

Epître du dimanche: 1 Timothée 4, 9-15 et des saints : 1Pierre 1, 1-2, 10.

Mon enfant Timothée, elle est sûre, cette Parole, et digne de confiance absolue : c’est même pour cela que nous peinons et combattons, parce que nous avons mis notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes et surtout des croyants. Cela, proclame-le, enseigne-le. Que personne ne méprise ton jeune âge : sois au contraire un modèle pour les croyants par ta façon de parler, ton comportement, ta charité, ton esprit, ta foi, ta pureté. En attendant que je vienne, consacre-toi à la lecture, à l’exhortation, à l’enseignement. Ne néglige pas le don de l’Esprit qui est en toi, ce charisme conféré par les paroles qu’ont prononcées sur toi les prophètes de la communauté tandis que le collège presbytéral t’imposait les mains. Cela, tu dois le prendre à cœur et t’y adonner tout entier, afin que tes progrès soient manifestes pour tous.

 

Timotei fiule, vrednic de credintà este acest cuvânt si vrednic de toatà primirea, fiindcà pentru aceasta ne si ostenim si suntem ocàrâti si ne luptàm, càci ne-am pus nadejdea în Dumnezeul cel viu, care este Mântuitorul tuturor oamenilor, mai ales al credinciosilor. Acestea sà le poruncesti si sà-i înveti. Nimeni sà nu dispretuiascà tineretile tale, ci fà-te  pildà credinciosilor cu cuvântul, du duhul, cu credinta, cu curàtia. Pânà voi veni eu, ia aminte la citit, la îndemnat, la învàtàturà. Nu fi nepàsàtor fatà de harul care este întru tine, care ti s-a dat prin proorocie, cu punerea mâinilor mai-marilor preotilor. Cugetà la acestea, tine-te de acestea, ca propàsirea ta sà fie vàdità tuturor.

 

Alléluia du dimanche, t. 3 : En toi, Seigneur, j’espère : que je ne sois jamais déçu ! - Sois pour moi le Dieu qui me protège, la forteresse où je trouve le Salut ! Et des saints, t. 1 (Ps. 88, 6 et 8) : Les cieux confessent tes merveilles, Seigneur ! V/ : Dieu est glorifié dans le conseil des saints !

 

Evangile du dimanche : Luc 19, 1-10 et des saints : Marc 12, 1-12.

En ce temps-là, entré dans Jéricho, Jésus traversait la ville. Arriva un homme du nom de Zachée ; c’était un chef de publicains, et il était riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était petit de taille. Il courut donc en avant et monta sur un sycomore pour voir Jésus, qui devait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite, car il  faut qu’aujourd’hui Je loge chez toi ». Et vite Zachée descendit et reçut Jésus avec joie. En voyant cela, tous murmuraient et disaient : « Il est allé loger chez un pécheur ! » Mais Zachée, résolument, dit au Seigneur : « Oui, Seigneur, je donne la moitié de mes biens aux pauvres, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je lui rends le quadruple ». Et Jésus lui dit : « Aujourd’hui cette maison a reçu le Salut, parce que cet homme-là est également un fils d’Abraham et parce que le Fils de l’Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu ».

 

In vremea aceea, intrând, Iisus trecea prin Ierihon, si iatà un bàrbat, cu numele Zaheu, si acesta era mai-marele vamesilor si era bogat. Si càuta sà vadà cine este Iisus, dar nu putea de multime, pentru cà era mic de staturà. Si alergând el inainte, s-a suit într-un sicomor, ca sà-L vadà, càci pe acolo avea sà treacà. Si când a sosit la locul acela, Iisus, privând în sus, a zis càtre el : « Zahee, coboarà-te degrabà, càci astàzi în casa ta trebuie sà ràmân. » Si a coborît degrabà si L-a primit, bucurându-se. Si vàzând, toti murmurau, zicând cà a întrat sà gàzduiascà la un om pàcàtos. Iar Zaheu, stând, a zis càtre Domnul : « Iatà, jumàtate din averea mea, Doamne, o dau sàracilor si, dacà am nàpàstuit pe cineva cu ceva, întorc împàtrit. » Si a zis càtre el Iisus : « Astàzi s-a fàcut mântuire casei acesteia, càci si acesta este fiu al lui Avraam. Càci Fiul Omului a venit sà caute si sà mântuiascà pe cel pierdut. »

 

Koinonikon du dimanche (Louez le Seigneur…) et des saints, t.3 ( Ps.32): Exultez, les justes, dans le Seigneur ! Aux hommes droits convient la louange : Alléluia !

 

Catéchèse/homélie : « Nous sommes un en Dieu, comme tu le vois, et il n’y a pas de dispute entre nous, pas plus qu’il n’y a de premier ou de deuxième parmi nous » (les trois Hiérarques à Jean d’Euchaïta). L’Eglise orthodoxe est celle des saints Pères, non d’un Père en particulier : la Tradition est conciliaire et cons

Commenter cet article