Dimanche 21 novembre 2010, 26ème après Pentecôte, 10ème après la Croix, ton 1, rés. 4. 2ème de l’Avent. Fête de la Présentation de la Mère de Dieu au Temple. On prend du poisson.

Publié le par Père Jean-Pierre

 

Site : www.mitropolia.eu

 

D o y e n n é  O r t h o d o x e  R o u m a i n  d e  F r a n c e

                                     Union Diocésaine Orthodoxe : Association cultuelle n°3/07320

1, boulevard du Général Leclerc 91470 Limours Tél : 01 64 91 59 24. F : 01 64 91 26 83.

Doyen : a.p. (protoiereu) Marc-Antoine Costa de Beauregard

Tél : 01 39 69 73 81 et 06 60 20 41 64 ; courriel : marcantoine.costa@neuf.fr

 

Dimanche 21 novembre 2010, 26ème après Pentecôte, 10ème après la Croix, ton 1, rés. 4.

2ème de l’Avent. Fête de la Présentation de la Mère de Dieu au Temple. On prend du poisson.

 

Typiques et Béatitudes avec 6 tropaires du ton et 4 de l’ode 3 de la Fête. Ou antiennes propres dans l’Apôtre, p. 291.

 

Tropaire de la Résurrection, t. 1 : Malgré les scellés posés sur le tombeau et les soldats gardant ton corps immaculé, + Tu es ressuscité le troisième jour, / donnant la vie au monde, Dieu sauveur ; // et du haut des cieux les anges te chantèrent : « Gloire à ta Résurrection, ô Christ, + gloire à ta royauté, / gloire à ton œuvre de salut, Seigneur, Ami des hommes ! »//

 

Troparul Învierii, glasul 1: Piatra fiind pecetluită de iudei şi ostaşii străjuind preacurat Trupul Tău, înviat-ai a treia zi, Mântuitorule, dăruind lumii viaţă. Pentru aceasta, Puterile cerurilor strigau Ţie, Dătătorule de viaţă: „Slavă învierii Tale, Hristoase! Slavă împărăţiei Tale! Slavă iconomiei Tale, Unule Iubitorule de oameni!”

 

Tropaire de la Présentation, t. 4 : Ce jour est le prélude de la bienveillance de Dieu/ et l’annonce du salut des hommes.// Dans le temple de Dieu la Vierge se montre à tous+ et d’avance elle annonce le Christ. / Et nous, nous lui crions de toutes nos voix : « Réjouis-toi, Accomplissement de l’économie du Créateur ! »// Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit…

 

Kondakion de la Résurrection, t. 1 : Ressuscité du tombeau dans la gloire divine,/ Tu as ressuscité le monde avec toi.// La nature humaine te chante comme Dieu,+ la mort s’évanouit, Adam jubile, Seigneur,+ et Eve, désormais libérée de ses liens,/ proclame avec allégresse : Ô Christ, c’est Toi qui accordes à tous la Résurrection !//  Et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amen !

 

Kondakion de la Présentation, t. 4 : Le très saint Temple du Sauveur, + sa Chambre nuptiale de grand prix, + la Vierge, Trésor sacré de la gloire de Dieu, / en ce jour est présentée au temple du Seigneur.// Elle y apporte la grâce du saint Esprit/ et devant elle les anges de Dieu chantent : « Voici le Tabernacle des cieux ! »//

 

Prokiménon du dimanche, t. 1 : Vienne sur nous ta miséricorde, Seigneur, / comme sur toi repose notre espoir ! V : Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur ! Aux cœurs droits convient la louange ; et de la Fête, t. 3 : Mon âme magnifie le Seigneur et mon esprit exulte de joie en Dieu mon Sauveur ! V/ : Il s’est penché sur son humble servante : désormais tous les âges me diront bienheureuse !

 

Epître du dimanche : Ephésiens  5, 8-19 et de la Fête : Hébreux 9, 1-7.

Frères, conduisez-vous en fils de la Lumière, car le fruit de l’Esprit, c’est tout ce qui est bonté, justice et vérité. Sachez reconnaître ce qui plaît au Seigneur, et ne prenez aucune part aux œuvres stériles des ténèbres ; démasquez-les plutôt. Ce qui s’y fait en cachette, on rougit même d’en parler. Mais, quand ces choses-là sont démasquées, leur réalité se révèle au grand jour, car ce qui révèle tout, c’est la Lumière. C’est pourquoi l’on chante : « Toi qui dors, éveille-toi, d’entre les morts relève-toi, et le Christ t’illuminera ! » Prenez donc bien garde à votre conduite : ne vivez pas comme des insensés, mais comme des sages ; tirez parti du temps présent, car nous traversons des jours mauvais. Ne soyez donc pas irréfléchis, mais comprenez bien quelle est la volonté du Seigneur. Ne buvez pas jusqu’à l’ivresse, car le vin porte à la débauche ; laissez-vous plutôt remplir par l’Esprit saint. Dites entre vous des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, chantez pour le Seigneur et psalmodiez de tout cœur.

 

Fratilor, umblati ca fii luminii ! Pentru cà roada luminii e în orice bunàtate, dreptate si adevàr. Încercati-và ce este bineplàcut Domnului. Si nu fiti partatsi la faptele cele fàrà roadà ale întunericului, ci mai degrabà osânditi-le pe fatà. Càci cele ce se fac întru ascuns de ei, rusine este a le grài. Iar tot ce este pe fatà, se desdoperà prin luminà, càci tot ceea ce este descoperit, luminà este. Pentru aceea zice : « Desteaptà-te cel ce dormi si te scoalà din morti si te va lumina Hristos ». Deci luati seama cu grijà, cum umblati, nu ca niste neântelepti, ci ca cei întelepti, ràscumpàrând vremea, càci zilele rele sunt. Drept aceea, nu fiti fàrà de minte, ci întelegeti care este voia Domnului. Si nu và îmbàtàti de vin, încare este pierzare, ci và umpleti de Duhul. Vorbiti între voi în psalmi si în laude si în cântàri duhovnicesti, làudând si cântând Domnului, în inimile voastre.

 

Alléluia du dimanche, t. 1 : Dieu m’accorde la revanche et me soumet les peuples. V/ Dieu accomplit des merveilles pour le salut de son roi ; Il fait miséricorde à son Christ, à David et à sa descendance pour les siècles ; et de la Fête, t. 8 : Ecoute, ma fille, regarde et incline l’oreille ! – Les plus riches du Peuple imploreront ta face.

 

Evangile du dimanche : Luc 12, 16-21 (notre traduction) et de la Fête : Luc 10, 38-42 ; 11, 27-28.

En ce temps-là, le Seigneur dit cette parabole. Il y avait un homme riche dont les terres avaient beaucoup rapporté ; et il se demandait en lui-même : « Que vais-je faire ? Car je n’ai pas où loger ma récolte. » Puis il se dit : « Voici ce que je vais faire. Je vais abattre mes greniers, j’en construirai de plus grands, j’y serrerai tout mon blé et mes biens, et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as quantité de biens en réserve pour beaucoup d’années ; repose-toi, mange, bois, réjouis-toi ! » Mais Dieu lui dit : « Insensé ! Cette nuit même on va te redemander ton âme ; et ce que tu auras amassé, qui l’aura ? » Ainsi en est-il de celui qui thésaurise pour lui-même, au lieu de s’enrichir en vue de Dieu.

 

În vremea aceea Iisus le-a spus lor aceastà pildà, zicând : « Unui om bogat i-a rodit din belsug tarina. Si el cugeta în sine, zicând : Ce voi face, cà n-am unde sà adun roadele mele ? Si a zis : aeasta voi face. Voi strica jitnitele mele si mai mari le voi zidi si voi strânge acolo tot grâul si bunàtàtile mele ; si voi zice sufletului meu : Suflete, ai multe bunàtàti strânse pentru multi ani ; odihneste-te, mànâncà, bea, veseleste-te. Iar Dumnezeu i-a zis : Nebune ! În aceastà noapte vor cere de la tine sufletul tàu. Si cele ce ai pregàtit ale cui vor fi ? Asa se întâmplà cu cei ce-si adunà comori siesi si nu se îmbogàteste în Dumnezeu. »

 

Mégalynaire de la Présentation, t. 4 : Devant l’entrée de la Vierge au Temple, + les anges s’émerveillèrent, / s’étonnant de voir comme elle avançait  jusqu’au Saint des saints.// Que de l’Arche vivante de Dieu/ aucune main profane n’ose approcher !// Mais que nos lèvres fidèlement redisent sans cesse à la Mère de Dieu le salut de l’ange Gabriel/ et dans l’allégresse lui chantent : « Vierge pure, Dieu t’a élevée plus haut que toute créature ! »//

 

Koinonikon du dimanche (« Louez… ») et de la Fête : Je prendrai le calice du salut, et j’invoquerai le Nom du Seigneur : Alléluia !

 

Catéchèse/homélie : lectures bibliques de la Fête - les demeures du Seigneur dans l’Ancien Testament.

1. Ex. 40 (tente du Témoignage/de la Rencontre, ou Demeure/Tabernacle) ; cf. Ex. 26-40 (le mobilier du Temple : Ex. 37 ; cf. Ex. 25, 10-40) ; cf.1 Sa. 4, 4 ; Is. 6. Cf. le transfert de l’Arche (2 Sa. 6 // Lc. 1, 39-46 et 1, 56 ; et Ex. 40, 34-38 // Lc. 1, 35

2. 1 R. 8, 1-11 (le Temple) ; cf. 1 R. 6-8 (transfert de l’Arche, 1 R. 8, 1-11).

3. Ez. 43-44 (stt 44, 1-3) : la porte orientale du Temple d’Ezéchiel, préfiguration de la maternité virginale de Marie. A la base de la Fête se trouve un texte apocryphe : le Protévangile de Jacques

Commenter cet article