Appel du patriarche d'Antioche des Syriens

Publié le par Père Jean-Pierre



30/11/2010 16:00 LA CROIX
PARIS, 30 nov 2010 (AFP) - Chrétiens d'Orient : Appel du patriarche d'Antioche des Syriens

Le patriarche d'Antioche des Syriens, sa Béatitude Ignace Youssef III Younan, a demandé l'intervention des pays européens pour garantir la sécurité des chrétiens en Irak, au cours d'une conférence de presse à Paris.

"Actuellement, il n'y a pas de place en Irak pour la liberté de religion, non seulement pour les chrétiens mais pour toutes les minorités", a déploré le patriarche: "il est temps que la communauté internationale se mobilise pour les aider".

La patriarche Younan est notamment venu en France pour rendre visite aux chrétiens hospitalisés en France après avoir été blessés dans l'attaque de la cathédrale syro-catholique de Bagdad le 31 octobre, un événement qu'il qualifie de "carnage abominable".

Il a remercié la France d'avoir accueilli les blessés mais souhaite avant tout que les chrétiens puissent vivre en paix dans leur pays.

"Il faut tout faire pour éviter que les jeunes chrétiens s'expatrient", a-t-il insisté.

Le nombre de chrétiens diminue constamment en Irak et parmi ceux qui restent, beaucoup ont quitté Bagdad pour se rendre au Kurdistan où ils sont protégés par les autorités régionales. En revanche ceux qui sont encore à Bagdad ou dans la région de Ninive (près de Mossoul) sont en danger, a-t-il expliqué.

"Nous n'acceptons pas que les pays occidentaux encouragent les chrétiens à quitter leur pays parce que de l'autre côté, cela encourage aussi les terroristes à les faire partir; c'est en Irak qu'il faut les aider", a-t-il insisté, soulignant que pratiquement 95% des chrétiens qui fuient l'Irak n'y reviennent plus.

Les chrétiens d'Irak sont les descendants des Mésopotamiens qui vivaient là avant l'ère chrétienne et avant la naissance de l'islam, rappelle L'Oeuvre d'Orient, une association d'aide aux chrétiens d'Orient. Ils représentent actuellement 2% de la population, soit environ 450.000 personnes dont deux tiers sont catholiques (syriaques, chaldéens et arméniens) et un tiers orthodoxes.

Le patriarche aurait "souhaité que les autorités musulmanes se lèvent pour condamner ces événements (les attaques des chrétiens dans leurs églises et leurs maisons) afin qu'ils ne se reproduisent plus".

Le patriarche Younan est le chef de l'église syriaque catholique, dont le siège est à Beyrouth, et qui compte environ 175.000 fidèles dans le monde, dont les deux tiers en Irak, Syrie et Liban. Il était l'un des deux présidents délégués du synode de Rome sur le Proche-Orient en octobre dernier.

En hommage et en soutien aux chrétiens d'orient, un concert sera donné le 11 décembre en l'église Saint Roch (Paris Ier).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article