22/01 sur orthodoxie.com

Publié le par Père Jean-Pierre

vendredi 22 janvier 2010

Le nouveau patriarche serbe sera intronisé demain

Selon la constitution de l'Église orthodoxe serbe, le nouveau patriarche serbe Mgr Irénée sera intronisé demain lors de la sainte liturgie célébrée à partir de 9h00 à l'église-cathédrale à Belgrade. L'intronisation solennelle doit avoir lieu ultérieurement "lorsque les conditions seront réunies" au monastère de Peć où se trouve le siège patriarcal historique des primats de l'Église orthodoxe serbe. Considéré comme modéré et comme homme de dialogue, Mgr Irénée, fut pendant 35 ans évêque de Niš avant d'être élu le 45e patriarche de l'Église orthodoxe serbe, devenue autocéphale en 1219. La ville de Niš, où naquit saint Constantin le Grand en 272, se prépare à accueillir en 2013 un grand rassemblement œcuménique pour marquer le 1700e anniversaire de l'édit de Milan, promulgué en avril 313 par les empereurs Constantin et Liciunus pour établir la paix religieuse dans l'Empire romain en autorisant la pratique de la religion chrétienne.

Rédigé le vendredi 22 janvier 2010 à 18:22 dans Actualités-Europe | Lien permanent

Envoyer sur Digg | Envoyer sur del.icio.us

Mgr Irénée de Nis élu patriarche de l'Eglise orthodoxe serbe

L'Eglise orthodoxe serbe vient d'élire Mgr Irénée (Gavrilović), évêque de Nis, comme nouveau patriarche serbe. Les 45 évêques constituant l'assemblée électorale de l'Église orthodoxe serbe ont désigné ce matin trois évêques candidats : Mgr Amphiloque, métropolite du Montenégro, Mgr Irénée de Backa et Mgr Irénée de Nis. Ce dernier a été choisi par tirage au sort. Mgr Irénée a été pendant 35 ans l'évêque du diocèse de Nis. Baptisé Miroslav, il est né en 1930 à Vidovo, près de Cacak (Serbie), et après avoir terminé ses études secondaires au lycée de Cacak, il s'est inscrit au séminaire de Prizren et a accompli ses études supérieures à la faculté de théologie de Belgrade. Avant de devenir professeur au séminaire de Prizren en 1959, il a été tonsuré moine et ordonné prêtre, prenant le nom monastique d'Irénée. Après quelques années passées à Athènes pour ses études doctorales, il a été nommé en 1969 à la tête de l'école monastique du monastère d'Ostrog, pour ensuite être désigné recteur du séminaire de Prizren. En 1974, il a été élu évêque vicaire de Sa Sainteté le patriarche Germain, portant la titulature d'évêque de Morava. En 1975, il a été élu évêque de Niš, grande ville du Sud de la Serbie, lieu de naissance de saint Constantin le Grand.

Rédigé le vendredi 22 janvier 2010 à 15:11 dans Actualités-Europe | Lien permanent

Envoyer sur Digg | Envoyer sur del.icio.us


Conférence de Jean-Claude Larchet à Strasbourg

À l’occasion de la « semaine de prières pour l’unité des chrétiens » et à l’invitation du groupe œcuménique des « Sept églises », Jean-Claude Larchetdonnera le mardi 26 janvier 2010, à 20h00, au couvent des dominicains, 21 boulevard de la Victoire, à Strasbourg, une conférence intitulée « La conception orthodoxe de l’unité et de la catholicité de l’Église ». Le groupe œcuménique des « Sept églises » est constitué de membres de sept communautés orthodoxes de la ville.

Rédigé le vendredi 22 janvier 2010 à 05:55 dans Annonces | Lien permanent

Envoyer sur Digg | Envoyer sur del.icio.us

Rencontre d'un haut dirigeant alévi avec le patriarche oecuménique Bartholomée

L'agence Ana-Mpa rapporte la rencontre, le 20 janvier, d'un haut dirigeantalévi, Fermani Altun, président de la fondation Ehl-i Beyt, avec le patriarche œcuménique Bartholomée. Celui-ci a déclaré son appui au Patriarcat de Constantinople, notamment pour la réouverture du Séminaire de Halki. Lesalévis sont une minorité musulmane dissidente (1) quant à ses croyances de l'islam sunnite, majoritaire en Turquie. Elle rassemblerait jusqu'à un quart de la population turque. Les alévis se distinguent par une attitude tolérante et ont soutenu la laïcité et la liberté religieuse. Ils sont également victimes de discrimination en raison de leur appartenance religieuse.

Sources: Ana-Mpa, fondation Ehl-i Beyt

Rédigé le vendredi 22 janvier 2010 à 02:52 dans Actualités-Monde | Lien permanent

Envoyer sur Digg | Envoyer sur del.icio.us

Une réunion des évêques de l'Eglise orthodoxe en Amérique (OCA)

Les membres du synode épiscopal de l'Église orthodoxe en Amérique (OCA) se sont réunis le 20 janvier. Ils ont examiné les conclusions de la quatrième rencontre pré-conciliaire de Chambésy et la réunion de l'assemblée épiscopale d'Amérique du nord est qui est prévue pour le milieu de cette année. Hier, les évêques ont rencontré des membres du Congrès des États-Unis. Au programme des discussions: la situation du Patriarcat de Constantinople, la situation critique des chrétiens au Kosovo, les préoccupations croissantes concernant les coptes d'Égypte, la défense de la vie, etc.

Source: OCA

Rédigé le vendredi 22 janvier 2010 à 02:27 dans Actualités-Monde | Lien permanent

Envoyer sur Digg | Envoyer sur del.icio.us

La procédure de l'élection du patriarche serbe

D'après la procédure instaurée à l'occasion de l'élection du défunt patriarche Paul, tout évêque diocésain en charge depuis 5 ans peut se porter candidat à la fonction de patriarche. La procédure exige la présence d'un minimum des 2/3 des membres de l'Assemblée des évêques regroupée pour l'occasion en une assemblée électorale exceptionnelle à laquelle est dévolue la tâche de désigner 3 candidats avant le tirage au sort. Les participants prêtent le serment de n'être porté dans leur choix que par l'intérêt et le bien de l'Eglise et de la patrie et de choisir le meilleur d'entre eux. Le vote se déroule ensuite à bulletin secret. Les 3 candidats à la fonction de patriarche doivent recueillir au minimum la moitié des suffrages exprimés. Il n'est pas rare de devoir procéder à plusieurs tours de vote. Lors de l'élection qui a vu le patriarche Paul nommé à cette haute fonction, 9 tours ont été nécessaires pour dégager les noms des 3 prétendants.

Lire la suite "La procédure de l'élection du patriarche serbe" »

Rédigé le vendredi 22 janvier 2010 à 00:08 dans Documents | Lien permanent

Envoyer sur Digg | Envoyer sur del.icio.us

Commenter cet article